Renouvellement loyauté à Kabila : le Caucus PPRD/Idjwi juge la rencontre d’inopportune et de nul effet

Le Caucus Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) du territoire d’Idjwi, désapprouve à son tour l’organisation d’une quelconque cérémonie de renouvellement de loyauté envers l’autorité morale du Front Commun pour le Congo Joseph Kabila au Sud-Kivu.

Dans une déclaration rendue publique ce vendredi 8 novembre 2019, ce Caucus appelle les mandataires du Front Commun pour le Congo (FCC) à ne pas répondre présents à la cérémonie de renouvellement du serment de loyauté envers l’autorité morale du Front Commun pour le Congo, Joseph Kabila, prévue ce samedi 8 novembre 2019 dans la ville de Bukavu.

Selon eux, les organisateurs de cette activité n’ont pas la compétence d’organiser pareille activité, en ce sens que ce n’est pas un mot d’ordre de la Coordination nationale du FCC. 

Ils indiquent que cette activité est inopportune de fait qu’elle s’oriente dans le sens de déstabiliser les institutions légalement établies en province du Sud-Kivu.

‘’Les organisateurs roulent pour leurs intérêts comme ils en ont l’habitude et non au profit du développement de la province. Nous déclarons que ladite activité est inopportune et du nul effet’’ dit la déclaration.

Ce caucus PPRD Idjwi dit ne pas comprendre comment cette activité sera organisée seulement dans la province du Sud-Kivu, et invitent ses camarades à s’inscrire dans la logique du président de la république et de l’autorité morale du FCC qui se sont coalisés pour le développement de tout le pays.

Pour rappel, le Front Commun pour le Congo (FCC) organise une cérémonie de renouvellement de serment de loyauté à l’ancien président Joseph Kabila, autorité morale de la plateforme. Depuis, plusieurs voix désapprouvent la démarche. Beaucoup accusent les organisateurs de faire du saupoudrage pour tromper l’ancien président au lieu de se mettre au travail pour regagner la confiance de millions de congolais. Mais au PPRD, c’est visiblement le leadership de l’actuel Prosec qui est mis en cause. 

En attendant, Safari Mugaruka se contente de rappeler que ceux qui se croient cadres du FCC doivent suivre les consignes données par leur hiérarchie. 

Irenge Bagenda

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )