Spoliation du Mont Goma: la LUCHA a manifesté devant le bureau du cadastre ce vendredi 

Ils étaient une quarantaine, des jeunes des mouvements de la Lucha et Lucha Rdc-Afrique ont pris d’assaut le terrain abritant les locaux du bureau de cadastre dans la ville de Goma ce vendredi 8 Novembre 2019.

Banderoles et calicots en main, ces jeunes militants sont venus dénoncer ce qu’ils qualifient de la spoliation et de la destruction du Mont-Goma qui selon eux, avait donné le nom propre à la ville touristique de Goma.

Dans leur déclaration devant les responsables des cadastres ces militants ont indiqué que le Mont-Goma qui est le principal espace vert de la ville fait face à la spoliation sous l’œil passif et complice du ministère provincial des affaires foncières.

Pour eux, ce site qui, à l’instar d’autres comme la plage du peuple sont spoliées par les personnalités hautement placées en province en complicité avec l’administration foncière doit être protégé dans leur entièreté.

« Nous demandons au ministre provincial des affaires foncière d’instruire le service des cadastres à suspendre immédiatement les travaux de construction sur ce site et de procéder à la démolition de toutes les constructions qui y sont déjà faites conformément à l’article 223 de la loi foncière vu que l’État congolais est responsable de toutes ces manœuvres. Nous demandons également aux autorités de lancer le reboisement du Mont-Goma dans l’objectif de redorer son image touristique, environnemental ainsi l’ouvrir à la population de Goma, » a déclaré l’un des manifestants.

Outre le ministère des affaires foncières, ces jeunes militants ont demander à la justice de sanctionner toutes les autorités politiques et administratives qui auraient conclu au nom de l’État, des contrats en dressant les certificats d’enregistrement de titre foncier conformément aux articles 205 et 207 de la même loi foncière et même d’identifier toute personne ne disposant pas des titres mais qui exploite des manière illicite ou par trafic d’influence ce site touristique.

Le chef du bureau de la police financière au sein du service cadastral urbain, Didier Bitara, qui, au nom du CD a reçu les recommandations des manifestants a loué le caractère pacifique de l’action et a promis de transmettre les doléances à qui de droit.

Il a tout de même renseigné qu’il a une partie du mont Goma qui serait un lotissement légal et une enquête est en cours pour identifier qui ont dépassé les limites fixées.

«Je tiens déjà à vous informer que sur le pied de la colline, c’est un lotissement légalement établi par les autorités publiques et des services habiletés mais quelques choses à déplorer est que les riverains ont dépassés les limites légales. Raison pour laquelle même à ces jours, il y a une commission composée de plus hautes autorités de province  chapeauté par le ministre provincial des affaires foncières pour identifier toute personne qui aurait dépassé  les limites légales, » a répondu Didier Bitara

Ces militants ont promis de revenir si leurs recommandations ne sont tenues en compte.

Richard Mashauri depuis Goma

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )