Bukavu: deux marches de soutien à la gratuité de l’éducation de base

La Nouvelle Société Civile Congolaise(NSCC), ainsi que la Nouvelle Génération d’Accompagnement et de Soutien aux Actions du Chef de l’Etat (NGASA/FATSHI), ont organisé deux marches parallèles dans la ville de Bukavu, toutes dans le but de soutenir la gratuité de l’enseignement de base, prônée par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

D’abord, la NGASA/FATSHI a marché jusqu’au gouvernorat de la province, où un mémorandum adressé au Chef de l’Etat a été remis au Directeur de Cabinet du Gouverneur, qui promet de le faire parvenir à qui de droit.

Selon le porte-parole de cette organisation de la société civile, ils est inconcevable que des grèves continuent à être observés dans certains coins du pays, alors que les uns et les autres devraient se souder les coudes pour l’effectivité de cette gratuité.

Celui-ci fustige l’hypocrisie de certains acteurs de l’éducation qui disent soutenir la gratuité de l’enseignement de base, mais qui continuent à pousser les enseignants à grever pour que la prise en charge des enseignants par les parents puisse recommencer.

des membres de NGASA/FATSHI devant le gouvernorat de province Ph. laprunellerdc.info

L’autre marche c’est celle de la Nouvelle Société Civile Congolaise, qui a manifesté pacifiquement depuis le Rond-Point Munzihirwa à Nyawera jusqu’au gouvernorat où elle a également remis son mémorandum au Directeur de cabinet du Gouverneur de province.

Dans ce mémorandum, cette structure citoyenne renseigne que la décision du chef de l’Etat, celle de faire de la gratuité de l’enseignement de base dans les écoles publiques une réalité, a été saluée par les parents qui étaient déjà fatigués par la prise en charge des enseignants en payant la prime.

des membres de la NSCC devant le gouvernorat de province Ph. laprunellerdc.info

Selon elle, la gratuité de l’enseignement de base, qui avait de la peine à être concrétisée par les régimes passés est devenue une réalité sur toute l’étendue du territoire national, malgré les quelques difficultés.

‘‘La gratuité de l’enseignement de base Elle renseigne que le rôle républicain de la société civile c’est de féliciter ce qui marche et de dénoncer ce qui ne marche pas tout en proposant de pistes de solutions. La Nouvelle Société Civile Congolaise veut quant à elle, à travers tout le territoire national monter son soutien à l’initiative du chef de l’Etat sur la gratuité de l’enseignement de base. Elle fait un état de lieu de la question et formule des recommandations » renseigne la NSCC dans ce mémo.

La Nouvelle Société Civile Congolaise recommande néanmoins au gouvernement Congolais et au chef de l’Etat de procéder sans délai à la mécanisation et au paiement des enseignants non-payés et nouvelles unités sur toute l’étendue de la république, afin d’éviter que cette gratuité ne puisse échouer.

Museza Cikuru

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )