Procès entre le Congo et l’Ouganda à la CIJ : la RDC préfère un arrangement

 « Mieux vaut un mauvais arrangement qu’un bon procès ».

Cest par cette adage juridique que le ministre congolais de la communication et porte-parole du gouvernement Jolino Makelele a expliqué ce lundi 2 décembre, lors de son intervention sur Rfi, le pourquoi de la demande de RDC du report des audiences à Cour Internationale de la Justice (CIJ) dans le dossier qui l’oppose à l’Ouganda.

En effet, la cour avait accepté, il y a deux semaines, de repousser de 4 mois l’examen de litige entre les deux pays sous la demande de Kinshasa qui réclame  dix milliards de dollars américains de réparation contre Kampala pour les exactions qui ont été commises pendant la deuxième guerre du Congo.

Pour le porte-parole du gouvernement, cette demande de report répond à la volonté de deux chefs d’Etats, Félix Tshisekedi et Yoweri Museveni de trouver un arrangement.

« Les deux chefs d’Etats ont estimé qu’il y avait moyen de trouver des arrangements qui pourraient faciliter à la fois le dédommagement et préserver les bonnes relations de bons voisinage entre les deux pays », à-t-il dit sur la chaîne française.

Pour rappel, le gouvernement congolais avait porté plainte devant la cour internationale, contre l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi suite à l’agression d’une partie de son territoire par des troupes régulières de ces pays.

La plainte contre le Rwanda et le Burundi avait été retirée par le gouvernement congolais au lendemain de l’assassinat de Laurent Désiré Kabila le 16 janvier 2001, pendant que celle contre l’Ouganda était maintenue.

Certains citoyens se demandent pourquoi le gouvernement congolais a préféré retirer la plainte contre le Rwanda alors que ce pays est pointé du doigt dans plusieurs violations des droits humains commises par son armée lors des différentes guerres qu’a connues le Congo.

Thomas Uzima

 

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (1)
  • Vraiment c’est étonnant comment retiré le Rwanda ?????

  • Disqus ( )